Date archives: 4 décembre 2002

Nouveau sursis pour les logiciels de peer-to-peer

Les éditeurs de solutions d'échange de fichiers sur Internet peuvent respirer un peu. Le juge chargé de l'affaire n'a pas su déterminer les responsabilités ni fixer une date pour ouvrir une procédure judiciaire suite à la plainte des industries musicale et cinématographique. Un sursis supplémentaire pour Kazaa, Grokster et Streamcast qui ont, pour le moment, plus de chance que le précurseur Napster.