Winevar : le virus qui vous dégoûte

Winevar. Ce nom ne vous dit peut-être rien si vous ne suivez pas l’actualité des virus quotidiennement, mais vous serez très rapidement au courant quand il vous aura infecté.

On apprend ainsi chez LesNouvelles.net que ce virus vous insultera juste avant de tout supprimer sur votre PC (histoire de rire jaune…). Winevar viendra chez vous via un email doté de 3 fichiers joints (Win quelque chose .htm, .ceo et .pif). Si vous avez la mauvaise idée de lancer le .pif, le virus supprimera vos antivirus et vos firewall. Ensuite, il modifiera la base de registre afin de se lancer automatiquement lors du prochain démarrage. Puis il se clone afin de jouer à la guerre dans votre cher ordinateur.

Quand le virus enclenche la seconde (l’attaque), le message ci-contre s’affiche (foolish signifie idiot…) pour finir le travail en beauté en supprimant tout votre disque dur (il ne manquerait plus qu’il lance un fichier “midi” de l’hymne à la joie le bougre…).

Si vous avez la chance d’éviter ce formatage barbare (oui vous pouvez en réchapper), le virus infectera votre PC avec le virus Funlove si vous n’êtes pas connecté à internet. Si par contre vous êtes connecté, il enverra à tous vos contacts internautes le même mail que vous avez reçu, et ce à votre insu bien entendu…

Aujourd’hui, la plupart des anti-virus se sont mis à jour pour contrer Winevar, mais prenez garde tout de même. De toute façon, la règle d’or du net est de ne jamais lancer un fichier joint sans en être averti par vos amis (car comme la plupart des virus, il vous fait croire qu’il a été envoyé par un ami).

[source – inpact-hardware.com]