Vigilance en Europe à l’approche de Noël face aux menaces terroristes

Les pays européens se montraient vigilants, mais sans ostentation, à l’approche des fêtes de Noël, après le message attribué à Al-Qaïda qui menace de frapper “les croisés et les juifs”.

“Il faut tout simplement rester alerte et vigilant, surtout à l’approche de Noël”, a déclaré récemment le ministre britannique de l’Intérieur David Blunkett dans un document détaillant les mesures prises face aux menaces terroristes, depuis les attentats du 11 septembre 2001. “Il faut faire attention aux colis suspects, aux personnes agissant de façon suspecte dans les gares et les aéroports et rapporter toute activité suspecte aux autorités”, a-t-il précisé.

Ainsi, aucune mesure de sécurité n’était perceptible chez Hameleys, le plus grand magasin de jouets d’Angleterre, situé sur Regent Street à Londres. En Italie également, la discrétion est de mise pour ne pas effrayer les clients. La Fédération de la grande distribution a demandé à ses adhérents de prendre des mesures “discrètes pour ne pas alarmer”, les chalands, comme par exemple des vigiles en civil ou des systèmes de caméras.

Dans les grands magasins comme La Rinascente à Rome, aucun contrôle n’est exercé et personne ne demande aux clients d’ouvrir leurs sacs. En revanche en France, le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a décidé de “doubler les moyens” du plan Vigipirate pour la “période sensible” des fêtes de fin d’année.

“La conjonction d’une situation internationale et des déplacements importants de population (sur cette période) nécessite que le gouvernement prenne toutes les mesures de vigilance et de prévention pour assurer la sécurité de nos concitoyens”, souligne un communiqué du ministère. Le plan “Vigipirate renforcé” mobilise la police, la gendarmerie et l’armée.

Ainsi, à Strasbourg, dans l’Est de la France, la sécurité du Marché de Noël, qui accueille plus de deux millions de visiteurs tout au long du mois décembre, a été renforcée cette année, notamment grâce à une douzaine de caméras de vidéo-surveillance et des patrouilles de police. Un attentat avait été déjoué en décembre 2000 visant ce même marché. Quatre islamistes présumés sont jugés en Allemagne.

En Belgique aussi, la chaîne de distribution Carrefour a renforcé le dispositif durant les fêtes. “Une vigilance accrue est demandée à l’ensemble des collaborateurs et le gardiennage, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur des magasins, est renforcé”, a dit jeudi son porte-parole.

La police suédoise a évoqué une “attention particulière” lors des fêtes de Noël, liées à des menaces plus ou moins sérieuses d’attentats à la bombe contre des grands magasins.

Ses collègues polonais également ont “doublé cette année, à l’occasion des achats de Noël, la surveillance des grands magasins, hypermarchés et centres commerciaux” a dit le porte-parole de la police Zbigniew Matwiej.

A Madrid, le ministère espagnol de l’Intérieur, souligne que le dispositif anti-terroriste est activé en permanence en raison de la menace représentée par les séparatistes basque de l’ETA. “Le terrorisme ici en Espagne était déjà un problème national avant le 11 septembre”, a dit un porte-parole.

En Autriche, en Suisse et aux Pays Bas, la police affirme n’avoir pas pris pour les fêtes de mesure particulière, mais la mobilisation reste élevée depuis le 11 septembre. Si à Genève, les patrouilles sont plus nombreuses dans le centre-ville, c’est pour lutter contre les voleurs à la tire, et aux Pays-Bas, seuls les magasins Ikea où deux bombes ont été découvertes mardi soir, ont bénéficié d’une sécurité renforcée. “Les frappes (des combattants) islamistes vont se poursuivre si Dieu le veut, et que le monde entier sache bien que la guerre des croisés contre l’islam et les musulmans est vouée à l’échec et ne réussira jamais comme le souhaitent les juifs et les croisés”, avait indiqué lundi un message attribué à al Qaïda, présenté sur un site islamiste.

[source – yahoo.com]