Microsoft : révélations sur Palladium, le « big » projet sécurité

Palladium : la nouvelle Déesse sécurité de Microsoft. Une “exclu” du magazine NewsWeek.

Les citroënnistes, qui savent les liens de Microsoft avec leurs automobiles préférées, ne manqueront pas de se souvenir de la DS Pallas… Selon la légende, la statue représentant la déesse Athena et chargée de protéger la ville de Troie portait le nom de Palladium ou Pallas en Français. C’est ce nom de code qu’a choisi Microsoft pour regrouper l’ensemble des technologies de sécurité que l’éditeur souhaite installer dans nos prochains PC. Nous vous déjà raconté la colère mémorable du patron de Microsoft au sujet de la sécurité et l’initiative qui s’en est suivie, baptisée “Thrustworthy computing” (informatique de confiance). Si certaines déclinaisons apparaissent ça et là, sur le moyen terme, le projet est beaucoup plus ambitieux et passe obligatoirement par la modification des architectures matérielles. Ceci afin d’embarquer certains éléments de sécurité non plus dans Windows mais dans le coeur des machines. Bref, n’espérez pas la concrétisation de Palladium pour la rentrée mais plutôt en 2004 avec la prochaine révision majeure de Windows (“Longhorn”).

Des objectifs très ambitieux Sur le papier, les objectifs sont particulièrement ambitieux mais le pari est aussi très risqué. « Nous devons en livrer 100 millions d’exemplaires avant que cela ne fasse réellement une différence », déclare Will Poole au magazine NewsWeek qui a obtenu la primeur de ces révélations. En conséquence, Microsoft ne travaille pas seul mais doit obtenir le soutien des fabricants de processeurs comme Intel ou AMD et d’autres acteurs clés du marché. « C’est l’une des choses les plus complexes jamais réalisés sur un PC » affirme Martin Reynolds du Gartner Group.

Palladium promet de vous dire si vous êtes bien l’utilisateur “patenté” que vous prétendez être. Il peut également limiter ce qui vous parvient, ce qui fonctionne sur votre machine, d’où vos données proviennent et qui les a crées. On le voit, les implications sont vastes et pas seulement technologiques. Palladium intégrera un système d’encryptage de haut niveau. Il pourra stopper les virus et les vers, empêcher le “spamming”, préserver votre vie privée, contrôler l’information que vous envoyez… Peu de détails sont encore disponibles mais les premiers éléments montrent la convergence de toute une série de projets indépendants. Le cas de la gestion des droits numériques (DRM). est à cet égard significatif. « C’est amusant »,déclare bill Gates. « Nous sommes venus à ce domaine en pensant à la musique, mais nous avons réalisé que les messages électroniques étaient des domaines beaucoup plus intéressants ». Les applications sont originales. Vous pourrez ainsi déterminer qui pourra copier le message que vous venez d’envoyer et dans quelles limites. Un document pourra être consultable seulement pendant une certaine période. On le voit, Microsoft a l’intention de révolutionner le genre. Car la sécurité est le domaine le plus important pour Microsoft dans les prochaines années. Si Microsoft réussit la sécurisation des PC et d’autres appareils numériques, la société assure sa pérennité pour les 20 ou 30 prochaines années, sans compter les nouvelles opportunités que cette activité pourra générer. Bref, en attendant l’épilogue du feuilleton anti-trust, voici très vraisemblablement l’un des principaux feuilletons Microsoft à venir.

[source – Silicon.fr]