[]

Retouche de photos et réglages de couleurs

, par Fanch

Retouche

La retouche est le processus qui consiste à apporter des modifications pour améliorer votre image. Ces changements incluent la suppression ou la retouche des modèles que la caméra ou le scanner introduit dans une image. Peut-être souhaiterez-vous modifier ou supprimer des objets incongrus dans l’image, des imperfections du sujet, des détails enregistrés par la caméra ou des imperfections de couleur. Le défi de la retouche est de rendre ces modifications indétectables. Certains changements sont rapides et faciles alors que d’autres sont plutôt fastidieux. Restaurer de vieilles photos, par exemple, prend généralement énormément de temps et d’attention. Les techniques de retouche vont du plus simple au plus complexe.

Dans la Leçon 2, vous avez créé de nouvelles images à l’aide des méthodes de sélection et de suppression. Dans cette leçon, vous allez apprendre à appliquer les méthodes de sélection et de suppression aux fins de retouche. En outre, vous allez apprendre à utiliser les outils Pièce, Correction de ton, Tampon de duplication et Correction de ton direct qui se trouvent dans le groupe d’outils Retouche. Nous vous apprendrons également quelques principes théoriques relatifs aux couleurs et nous explorerons l’art de la correction des couleurs.

Retouche avec les outils de sélection et de suppression

Dans le monde haute technologie qui nous entoure et la complexité de programmes tels que Photoshop, on néglige parfois les solutions les plus simples. Dans cette section, vous allez retoucher une photographie à l’aide de l’outil Rectangle de sélection pour opérer une sélection, sélectionner une couleur avec l’outil Pipette et ensuite supprimer la couleur d’arrière-plan.

Soit vous réinitialisez les valeurs par défaut du programme Photoshop, soit vous réinitialisez toutes les options des outils au fur et à mesure de votre progression dans cette leçon.

Commençons par préparer une copie de travail d’un fichier image, comme suit :

 1. Ouvrez le fichier OldBuilding-orig.jpg dans Photoshop et sélectionnez ensuite Image > Dupliquer.
 2. Enregistrez la copie sous OldBuilding-working.psd. Conservez votre fichier original ouvert comme référence.
 3. Si nécessaire, appuyez sur D pour définir les couleurs d’avant-plan et d’arrière-plan sur les valeurs par défaut noir et blanc.

Prochainement, vous prélèverez un échantillon de la couleur à droite du verre cassé dans la fenêtre à l’aide de l’outil Pipette et vous sélectionnerez cette couleur comme couleur d’arrière-plan. C’est une bonne idée de regarder les valeurs des couleurs pour avoir une idée de la couleur dans l’image. Dans cet exemple, vous verrez que l’intérieur de la zone de la fenêtre est une couleur sombre mais ce n’est pas du noir. Utiliser la couleur de l’image originale aide à rendre la retouche indétectable.

Dans cet exemple, il sera peut-être difficile de dessiner la sélection à l’intérieur de la fenêtre parce qu’elle est positionnée au bord de la zone de travail. Voici un moyen rapide d’ajouter une zone de travail supplémentaire sans utiliser la fonction Taille de la zone de travail :

 1. Agrandissez la fenêtre du document de votre copie de travail pour voir la zone grise autour de l’image. Vous pouvez soit glisser le coin inférieur droit de la fenêtre, soit cliquer sur le bouton Agrandir de la fenêtre du document.
 2. Sélectionnez l’outil Rogner et dessinez autour de l’image complète.
 3. Glissez le petite carré à droite vers la droite pour développer la largeur de la zone de rognure, comme illustré à la Figure 3-1.

 4. Double-cliquez à l’intérieur de la zone ou appuyez sur Enter pour appliquer la rognure.

Notez que la couleur de la zone de travail agrandie est la même que la couleur d’arrière-plan. Si vous souhaitez attribuer une couleur différente à la zone de travail, modifiez la couleur d’arrière-plan avant d’appliquer la rognure. Une fois les retouches terminées, vous pouvez rogner l’image pour supprimer la partie supplémentaire de la zone de travail.

Pour effectuer de simples retouches sur la copie de travail de l’image, procédez comme suit :

 1. A l’aide de l’outil Zoom ou la palette Navigateur, agrandissez la zone supérieure droite du bâtiment en soulignant la vitre cassée comme illustré à la Figure 3-2.

 2. Sélectionnez l’outil Pipette dans la palette d’outils et déplacez l’outil dans la zone la plus sombre de la fenêtre. Observez les valeurs des couleurs RVB (rouge, vert, bleu) dans la palette infos. Le noir est représenté par RVB 0, 0, 0.
 3. Sélectionnez l’outil Pipette pour obtenir un échantillon de couleur représentatif. Cela ne doit pas être l’échantillon exact illustré dans l’exemple.
 4. Appuyez sur X pour permuter les couleurs d’avant-plan et d’arrière-plan.
 5. Sélectionnez l’outil Rectangle de sélection et dessinez un rectangle dans la zone de fenêtre avec les deux barres verticales en laissant le bord gris. Vous pouvez appuyer sur la barre d’espace pour déplacer la sélection pendant que vous la dessinez. Si vous devez ajouter une partie à la sélection après l’avoir réalisée, appuyez sur Maj et dessinez ensuite une nouvelle zone. Cela ajoute la nouvelle zone à votre sélection actuelle. Pour soustraire une zone à votre sélection, appuyez sur Alt. Pour redémarrer, appuyez sur Ctrl+D pour désélectionner.
 6. Appuyez sur Supprimer. La zone de sélection se remplit de votre couleur de fond échantillonnée.
 7. Répétez cette procédure pour la seconde fenêtre et les zones du cadre rectangulaire au sommet de l’entrée qui chevauche l’arrière-plan noir, comme illustré à la Figure 3-3.

Retouches avec l’outil Déplacement

La zone suivante à retoucher ou à restaurer est située à gauche de l’arche dans le centre en haut du bâtiment. Vous verrez un point circulaire plus sombre et une grande zone rectangulaire avec un peu de couleur rouge. La technique simple que vous utilisez pour la petite zone circulaire permet de créer une zone de sélection juste en dessous de l’endroit endommagé et ensuite d’utiliser l’outil Déplacement pour glisser une copie de la zone sélectionnée sur le point plus sombre. Comme vous sélectionnez une zone similaire à celle que vous remplacez, la retouche sera parfaitement harmonieuse.

Pour retoucher avec l’outil Déplacement, procédez comme suit :

 1. Agrandissez les zones à réparer au centre et au sommet du bâtiment.
 2. A l’aide de l’outil Rectangle de sélection, dessinez un rectangle de sélection en dessous de la petite zone sombre, comme illustré à la Figure 3-4.

 3. Sélectionnez l’outil Déplacement et appuyez sur Alt. Veillez à ce que le curseur se transforme en deux petites flèches indiquant que vous allez effectuer une copie en déplaçant la sélection.
 4. Déplacez la sélection en position sur la zone et appuyez ensuite sur D pour désélectionner.

Et voilà ! Vous venez de terminer votre première retouche d’image grâce aux compétences acquises lors de la Leçon 2.
Retouches avec l’outil Pièce

L’outil Pièce est situé dans le groupe Correction de la palette d’outils. Cet outil vous permet de réparer une zone en plaçant une "pièce" dans la zone. Cela revient à réparer une zone endommagée sur la peinture de vos murs dans votre maison.

Pour utiliser cet outil, vous sélectionnez l’outil Pièce et vous dessinez une sélection autour de la zone sur laquelle vous souhaitez apposer une pièce. Vous pouvez ajouter ou soustraire à la sélection comme vous le faites avec d’autres outils de sélection.

Pour plus de précision dans le dessin, vous pouvez créer une sélection avec un des autres outils d’abord et ensuite passer à l’outil Pièce.

Ensuite, glissez la sélection vers une zone de pixels que vous souhaitez utiliser comme source pour la pièce. Veillez à glisser entièrement la sélection de son emplacement vers la zone source. Si cela vous semble être le contraire (sélectionner la zone que vous souhaitez coller et ensuite la déplacer vers la zone que vous souhaitez utiliser comme la source), vous pouvez modifier l’outil pour qu’il travaille de la manière opposée en changeant de la valeur par défaut de la Source en valeur de Destination sur la barre d’options.

Lorsque vous déplacez la sélection de la source pour sélectionner les pixels que vous souhaitez utiliser comme Pièce, l’outil Pièce mélange les pixels de la source et de la destination au niveau de la texture, de la couleur et du motif. L’outil fait le travail pour vous afin de rendre la pièce invisible. Dans les versions CS, lorsque vous glissez la sélection, vous obtenez en direct un aperçu du résultat final ou des effets de l’outil.

 1. Maintenant que vous savez comment fonctionne l’outil, plaçons une pièce sur l’autre zone à l’avant du bâtiment, comme suit :
 2. Sélectionnez l’outil Pièce et dessinez autour de la zone rouge rectangulaire à gauche de l’arche du bâtiment.
 3. Déplacez le curseur de l’outil Pièce à l’intérieur de la zone sélectionnée et faites-le glisser vers la droite pour utiliser cette zone de pixels comme la source. Lorsque vous glissez la sélection, vous apercevez les changements en direct dans la zone de la première sélection, comme illustré à la Figure 3-5.

 4. Relâchez la souris. Votre pièce est terminée. Appuyez sur Ctrl+D pour désélectionner.

N’hésitez pas à terminer le reste de la retouche pour éliminer le rectangle au-dessus de la porte et un peu de l’herbe haute au bas de l’image. Rognez l’image si nécessaire et enregistrez ensuite vos modifications. Fermez l’image originale et la photo retouchée.


Retouche à l’aide des outils Correcteur de ton et Tampon de duplication

Il est souvent impossible d’éviter des éléments perturbateurs sur vos images, comme des transformateurs électriques et de lignes électriques. La photographie originale du glaçon en est un excellent exemple et constitue dès lors un exercice de retouche idéal.

Tout comme chaque image requiert des techniques de sélection différentes, chaque image requiert également différentes techniques de retouche. Parfois vous devez même utiliser plusieurs outils ou une combinaisons d’outils pour rendre une zone retouchée indétectable.

Voyez l’image du glaçon originale. Notez que le ciel bleu présente différentes nuances. Comme il couvre une grande zone, il est difficile d’utiliser certaines des méthodes de retouche que vous avez apprises. Si vous travaillez avec l’outil Pièce sur la zone inférieure, vous obtiendrez probablement des résultats inattendus parce que certains des éléments que vous souhaitez supprimer ne sont pas entièrement isolés. Vous pouvez toutefois utiliser les outils Correction de ton et Tampon de duplication pour retoucher cette image comme il convient.

L’icône de la palette d’outils pour l’outil de Correction de ton ressemble à un sparadrap. Dans Photoshop CS2, les icônes pour l’outil de Correction de ton et le nouvel outil de Correction de ton directe sont très similaires. L’outil Correction de ton est celui sans le demi-cercle, comme illustré à la Figure 3-6.

L’outil Correction de ton fonctionne bien pour retoucher de petites zones isolées. Vous pouvez sélectionner la taille du pinceau pour qu’il soit un peu plus grand que la zone à couvrir. Si vous devez travailler sur une zone plus grande, l’outil Pièce s’avère plus adéquat.

La différence principale entre l’outil Correction de ton et l’outil Pièce est la manière dont vous déterminez la source des pixels que vous utilisez. Avec l’outil Correction de ton, vous devez d’abord appuyer sur Alt, et ensuite cliquer avec l’outil pour établir le point d’origine des pixels source. Tant que vous continuez à peindre sans relâcher la souris, l’outil conserve le même point d’origine.

Ensuite, vous glissez la souris ou le pinceau sur la zone. Cela mélange les valeurs de couleur et de luminosité avec la texture et tout motif de la source avec les pixels de destination le long de la zone extérieure du pinceau. Dès lors, la couleur et l’estompage qui en résultent dans la zone de destination son directement liés à la dimension du pinceau et à sa dureté.

Un réglage dur utilise moins de pixels environnants en termes de couleur et un réglage plus doux utilise davantage des pixels environnants. Vous pouvez modifier ces paramètres dans le menu Forme de la barre d’options.

Pour utiliser l’option de Correction de ton, enlevons les lignes électriques et le transformateur dans l’image du glaçon comme suit :

 1. Téléchargez et ouvrez Icicle.jpg , et sélectionnez ensuite Image > Dupliquer.
 2. Enregistrez le fichier copié sous WinterIcicle.psd. Conservez votre fichier original ouvert comme référence.
 3. Agrandissez la zone du bas en dessinant une boîte autour avec l’outil Zoom.
 4. Sélectionnez l’outil Pipette et déplacez-le sur la zone au-dessus de la ligne électrique du côté droit de l’image. Notez que la valeur de la couleur bleu est assez correcte. Cela constitue donc un bon endroit à utiliser pour les pixels source.
 5. Sélectionnez l’outil Correction de ton et déplacez ensuite la ligne électrique à droite de l’image.

Dans Photoshop CS2, veillez à sélectionner l’outil Correction de ton et non l’outil Correction de ton direct qui est la valeur par défaut.

 6. Réglez la taille du pinceau pour qu’elle soit légèrement plus grande que l’objet que vous supprimez. Vous pouvez appuyer et relâcher le crochet droit (]) pour agrandir le pinceau par petits incréments ou le crochet gauche ([) pour réduire le pinceau. Si vous appuyez et maintenez enfoncé, vous pouvez agrandir ou réduire la taille du pinceau par grands incréments. Vous verrez que cette approche visuelle fonctionne bien pour déterminer la taille du pinceau sans utiliser la barre d’options.
 7. Effectuez Alt+clic dans une zone bleue au-dessus de la ligne électrique pour l’utiliser comme vos pixels source. Vous verrez que le curseur change en un signe (+) à l’intérieur d’un cercle.
 8. Faites glisser le pinceau sur la ligne électrique. Veillez à ne pas toucher le glaçon avec votre pinceau car l’outil Correction de ton mélange les pixels le long du bord extérieur du pinceau et pas directement à l’extrémité du pinceau. Ne vous inquiétez pas si cela ne semble pas correct lorsque vous peignez. Vous ne verrez pas les résultats finaux tant que vous n’aurez pas relâché la souris.
 9. Appuyez sur Alt+clic en dessous de la seconde ligne électrique à droite et éliminez la ligne. Lorsque vous vous approchez des branches de l’arbre, vous pouvez effectuer un Alt+clic au-dessus de la ligne électrique pour modifier l’origine des pixels. Pendant le processus de peinture, vous pouvez modifier votre point de source autant de fois que vous le souhaitez.

Pour utiliser l’outil Correction de ton efficacement sur la ligne électrique à gauche, coupez-la ou isolez-la du transformateur électrique Vous pouvez réaliser cela avec l’outil Tampon de duplication. Avant de démarrer ce processus, voyons comment fonctionne l’outil Tampon de duplication. La Figure 3-7 illustre l’outil Tampon de duplication dans la palette d’outils.

Le nom et l’icône de l’outil vous donnent une idée de sa fonction. Duplication signifie identique. Voici une autre analogie familière pour expliquer cet outil. Une des pièces de votre maison possède un mur avec du papier peint. Vous avez conservé un peu de papier peint supplémentaire. Vous souhaitez maintenant tapisser un autre mur de la même pièce avec exactement le même papier. Vous utilisez le papier peint conservé du premier mur et vous couvrez le mur peint. Pour ce faire, l’outil Tampon de duplication utilise simplement les pixels de la zone source et place des pixels identiques dans une autre zone. Cela ne mélange pas les pixels dans la zone de destination.

Comme pour la Correction de ton, vous devez effectuer Alt+clic pour établir la source des pixels, c’est ce que l’on appelle parfois l’échantillonnage. Vous pouvez modifier la taille et la dureté de l’outil Tampon de duplication et tant le Tampon de duplication que la Correction de ton peuvent utiliser les pixels source d’un fichier image pour les utiliser dans un tout autre fichier image ouvert.

Utilisons maintenant l’outil Tampon de duplication pour isoler les zones du transformateur électrique.

 1. Sélectionnez l’outil Tampon de duplication et effectuez Alt+clic juste au-dessus de la ligne électrique à gauche du glaçon pour établir l’origine pour vos pixels. Vous pouvez utiliser le crochet droit et le crochet gauche pour augmenter ou réduire la taille de l’outil Tampon de duplication ou vous pouvez également utiliser la barre d’options.
 2. Dupliquez les pixels pour séparer la ligne électrique du transformateur et du glaçon, comme illustré à la Figure 3-8.

 3. Revenez à l’outil Correction de ton, effectuez Alt+clic pour établir la source de pixel et éliminez les lignes isolées.
 4. Continuez à isoler les grandes parties de l’image avec l’outil Tampon de duplication et utilisez alors l’outil Pièce. Lorsque vous utilisez l’outil Pièce, veillez à ce que votre zone de sélection ne touche pas les bords de l’image que vous supprimez. La Figure 3-9 affiche la section du transformateur isolée et la sélection de l’outil Pièce autour. Déplacez la sélection vers le haut pour les pixels source.

 5. Pour terminer les retouches, utilisez l’outil Tampon de duplication et dupliquez les pixels du bord inférieur de l’image pour séparer les branches d’arbre du bord de l’image. Utilisez l’outil Pièce pour supprimer le reste des branches au bas.
 6. Pour la dernière étape, affichez l’image à 100 % en cliquant sur le bouton Pixels réels dans l’outil Zoom ou appuyez sur Ctrl+Alt+ 0 (zéro). Effectuez des retouches supplémentaires si nécessaire.
 7. Enregistrez les modifications et fermez ce fichier et votre fichier original.


Points de retouche

Lorsque vous maîtriserez l’outil Correction de ton, vous souhaiterez probablement utiliser le pinceau sur de petites zones telles que des taches de poussière sans devoir d’abord effectuer de Alt+clic. Dans Photoshop CS2, vous pouvez le faire avec l’outil Correction de ton direct.

Si vous possédez une version antérieure de Photoshop, vous devez continuer à utiliser l’outil Correction de ton ou une autre méthode pour supprimer certaines zones des images.

L’outil Correction de ton direct fonctionne de la même manière que l’outil Correction de ton sauf que vous ne devez pas cliquer pour établir une source pour vos pixels. L’icône de l’outil Correction de ton direct ressemble à un petit demi-cercle et se situe à côté de l’outil Correction de ton. C’est parfait pour les petites zones telles que les taches de poussière ou les microtaches sur le visage et cela permet de gagner beaucoup de temps - un simple clic et la tache a disparu. Veillez à ce que la taille du pinceau soit légèrement plus grande que la tache que vous enlevez.

Vous allez utiliser l’outil Correction de ton direct pour supprimer les petites taches à l’arrière-plan de l’image originale de l’arrangement floral.

Réinitialisez toutes les options des outils ou réinitialisez toutes les valeurs par défaut du programme la prochaine fois que vous ouvrez Photoshop.

Pour utiliser l’outil Correction de ton direct, procédez comme suit :

 1. Téléchargez et ouvrez PressedFlowers.jpg et faites-en une copie.
 2. Enregistrez le fichier copié sous PressedFlowers.psd.
 3. Déplacez-vous dans l’image en vue agrandie pour voir les microtaches sur l’arrière-plan ainsi que que la fleur jaune clair en bas. Appuyez sur H ou sur la barre d’espacement pour activer l’outil Main pour facilement vous déplacer dans l’image.
 4. Sélectionnez l’outil Correction de ton direct et cliquez ensuite sur chaque tache pour les supprimer.


Restaurez une photo et une vignette

Une vieille photo qui nécessite une certaine restauration est une excellente image pour s’exercer à la retouche. C’est avec ce type de restauration que vous apprendrez que la restauration de photos demande beaucoup de temps et d’attention.

Dans cette partie de la leçon, vous allez créer une vignette. Pour vous aider à mieux contrôler l’opération de rognure de la petite partie déchirée sur le bord gauche, désactivez la fonction Magnétisme (sélectionnez Affichage > Magnétisme > Sans ). Vous pouvez toujours réactiver cette fonction lorsque vous en avez besoin. Cette fonction est très utile pour aider à positionner et à aligner des objets.

Pour créer une vignette, procédez comme suit :

 1. Téléchargez et ouvrez AntiquePhoto.jpg et faites-en une copie.
 2. Enregistrez le fichier copié sous AntiquePhoto.psd. Fermez le fichier original.
 3. Dans la palette Calques, double-cliquez sur le calque Arrière-plan et cliquez ensuite sur OK dans la boîte de dialogue Nouveau calque.
 4. Sélectionnez l’outil Ellipse de sélection et, si nécessaire, réinitialisez les options des outils.
 5. Définissez une valeur de Contour progressif de 15 dans la barre d’options.
 6. Dessinez une sélection elliptique comme illustré à la Figure 3-10. Veillez à ce que le sommet de l’ellipse ne se trouve pas trop loin au-dessus de la tête à cause du Contour progressif. Appuyez sur Alt pour dessiner à partir du centre vers l’extérieur. Vous pouvez également appuyer sur la barre d’espacement pour déplacer la forme pendant que vous dessinez. Relâchez la souris avant de relâcher les touches.

 7. Créez un nouveau document d’au moins la même taille que le fichier ouvert.


 8. Sélectionnez l’outil Déplacement, faites ensuite glisser l’image sélectionnée dans le nouveau document.
 9. Dans la fenêtre du nouveau document, sélectionnez le calque Arrière-plan dans la palette Calques pour l’activer.
 10. Sélectionnez Tout > sélectionner ( Ctrl+A ) pour ajouter un cadre. Vous allez apprendre une nouvelle manière d’ajouter un cadre à l’aide de l’option Contour appliquée sur le cadre de sélection.
 11. Sélectionnez l’outil Pipette et sélectionnez dans l’image une couleur pour le cadre. Vous pouvez obtenir le même résultat en double-cliquant sur la zone de sélection de la couleur d’avant-plan et en sélectionnant une couleur dans le Sélecteur de couleur.
 12. Sélectionnez Edition > Contour. La couleur que vous avez sélectionnée apparaît dans la zone de couleur.
 13. Définissez la largeur du cadre. Dans l’exemple, la largeur est réglée sur 15 pixels.
 14. Vous avez terminé votre vignette qui doit ressembler à la Figure 3-11. Enregistrez votre nouveau fichier sous PhotoVignette.psd et fermez les deux fichiers.

Voilà pour les outils de retouche. Voyez par vous-même les autres outils du groupe Retouche qui ne seront pas abordés au cours de cette leçon. Les outils Flou, Renforcement, Halo, Densité et Eponge. Photoshop CS2 possède en outre un nouvel outil Yeux rouges situé dans le groupe d’outils Correction de ton. Reportez-vous à l’aide de Photoshop pour plus d’informations sur ces outils.


Comprendre les principes de base des couleurs

Les deux dernières sections de cette leçon couvrent les couleurs et la correction des couleurs. Vous allez apprendre quelques principes de base des couleurs ainsi que la manière d’effectuer quelques réglages de couleurs simples. Nous vous expliquerons également ce que sont les Calques de réglage.

Ouvrez le Sélecteur de couleur dans Photoshop en double-cliquant sur la zone de sélection de la couleur d’avant-plan. Notez les quatre zones dans le coin inférieur droit avec une lettre et des valeurs ainsi que le grand champ de couleurs sur la gauche, comme illustré à la Figure 3-12.

Elles représentent les différents modes de couleur que Photoshop supporte et qui sont basés sur des modèles de couleur. Un modèle de couleur est simplement un autre moyen de décrire une couleur à l’aide d’une valeur numérique. Les quatre modes de couleur du sélecteur de couleurs sont RVB, TSL, CMJN et LAB. Les lettres des trois premiers modes représentent rouge, vert et bleu ; tonalité, saturation et luminosité ; cyan, magenta, jaune et noir.

Le mode de couleurs LAB ne sera pas abordé au cours de cette leçon. Pour plus d’informations sur le modèle de couleurs LAB, reportez-vous à l’aide de Photoshop.

Toutes les images numériques commencent en mode de couleurs RVB à cause du processus numérique que les appareils photo numériques, les caméras, les scanners et les vidéos numériques utilisent pour convertir la lumière en composants RVB. Il en résulte que vous devez convertir une image RVB dans un autre mode de couleur selon le type de résultat final que vous souhaitez obtenir.

Les modes de couleurs CJMN et LAB sont principalement utilisés pour l’impression d’images pour publication sur les imprimantes et presses PostScript haut de gamme. Le processus d’impression en quadrichromie crée l’image à l’aide de points des quatre couleurs d’encre — CMJN. Il peut également utiliser des encres spéciales prémélangées. Ces encres prémélangées standardisées constituent ce que l’on appelle le nuancier Pantone. Consultez le manuel de votre imprimante afin de connaître ses exigences au niveau du mode de couleur pour un travail d’impression spécifique. Si l’imprimante exige que vos images soient en mode de couleur CMJN, cela est facile à réaliser dans Photoshop.

Voici comment procéder pour convertir une image RVB en CMJN :

 1. Ouvrez n’importe quelle image numérique. Notez que RVB apparaît dans la barre de titre.
 2. Sélectionnez Image > Mode > Couleurs CMJN.

C’est aussi simple que cela de convertir de RVB en CMJN. Vous noterez sans doute une différence au niveau de la couleur car Photoshop simule les couleurs de l’encre imprimée sur l’écran RVB.

La couleur des images affichées à l’écran est produite à l’aide de différents types de projection lumineuse et la couleur des images imprimées sur papier est produite à l’aide d’encres d’impression. Cette division des couleurs est reprise sous les termes Théorie de la lumière, ou couleur additive, et Théorie des pigments, ou couleur soustractive.

Le mode de couleurs RVB est basé sur le modèle de couleur additif. Des parties égales de rouge, de vert et de bleu sont ajoutées pour former du blanc. C’est le contraire en mode CMJN qui est basé sur le modèle de couleur soustractif. Dans ce modèle, lorsque vous ajoutez toutes les couleurs, on obtient du noir.

La plage des couleurs dans le mode de couleurs RVB est basée sur le spectre de la lumière visible. Le curseur déroulant de la couleur dans le sélecteur de couleur représente le spectre des couleurs. Si vous pliez le spectre des couleurs en cercle, vous obtenez la Roue chromatique. La Figure 3-13 illustre la Roue chromatique en mode RVB.

Notez les positions des couleurs sur la Roue chromatique. Cette représentation permet de bien voir les relations entre les couleurs et les couleurs opposées. Par exemple, le cyan est à l’opposé du rouge et le cyan est composé de deux couleurs primaires adjacentes, le bleu et le vert. N’oubliez pas qu’il s’agit du modèle de couleurs additif qui est différent du modèle à pigments.

Pour voir comment cela se passe dans Photoshop, ouvrez une de vos images. Sélectionnez Image > Réglages > Balance des couleurs. Dans la boîte de dialogue Balance des couleurs, vous pouvez voir la corrélation des couleurs opposées.

N’oubliez pas qu’un modèle de couleurs est simplement une autre manière de décrire les couleurs à l’aide d’une valeur numérique. Cette manière d’exprimer les couleurs permet à l’ordinateur de travailler avec les données des couleurs. Chaque pixel de l’écran possède une valeur pour chacune des trois couleurs RVB. La plage numérique va de 0 à 255. Dans le modèle de couleurs additif, le noir représente l’absence de couleur. Le blanc vaut donc 255. Cinquante pour cent de toutes les couleurs sont un gris moyen.

Les valeurs RVB d’une couleur sont généralement écrites avec les lettres RVB et la valeur correspondante. La valeur d’une couleur en mode RVB est écrite avec les trois valeurs pour la couleur. Par exemple, la valeur de cyan est RVB (0, 255, 255), comme illustré dans la palette de couleurs. Vous pouvez retrouver ces mêmes informations dans la section RVB du sélecteur de couleurs.

Les autres modèles de couleurs qui sont intéressants pour les réglages des couleurs dans Photoshop sont TSL et TSC. Le modèle TSL représente les couleurs sur base de la teinte, de la saturation et de la luminosité. Le modèle TSC est une variante du modèle TSL et est basé sur la teinte, la saturation et la clarté. La différence entre les deux est que la clarté est basée sur les changements linéaires ou sur le caractère clair ou sombre de l’image et la luminosité du modèle TSL est basée sur des changements non linéaires. Dans Photoshop, vous trouverez le modèle de couleurs TSL dans le Sélecteur de couleurs.

est défini comme le nom de la couleur, rouge par exemple. La saturation représente la pureté et la luminosité représente le caractère lumineux.

Pour voir les changements des champs de couleur dans le Sélecteur de couleurs lorsque vous sélectionnez chacun des éléments du modèle de couleur TSL, procédez comme suit :

 1. Ouvrez une image.
 2. Utilisez l’outil Pipette pour échantillonner une couleur.
 3. Double-cliquez sur la zone de sélection de la couleur d’avant-plan pour ouvrir le Sélecteur de couleurs. La Figure 3-17 illustre la teinte d’une couleur bleue.
 4. Sélectionnez l’option Saturation ("S"). Le champ de couleur affiche toutes les saturations avec la saturation maximale au sommet et la saturation minimale au bas, comme illustré à la Figure 3-14.

 5. Sélectionnez l’option Luminosité ("L"). Le champ de couleur affiche toutes les teintes avec la luminosité maximale au sommet et avec la luminosité minimale au bas.
 6. Fermez le Sélecteur de couleurs.

Dans Photoshop, la boîte de dialogue Teinte/Saturation possède des paramètres pour TSC (Teinte, Saturation et Clarté).

Ces connaissances de base sur les couleurs vont vous permettre d’explorer la correction des couleurs.


Exploration de la correction des couleurs

Outre les retouches d’image apprises dans la première partie de cette leçon, vous pouvez apporter certaines corrections au niveau des couleurs pour améliorer l’image. Effectuer des corrections de couleurs avant de retoucher une image constitue souvent un bon exercice mais ce n’est pas toujours le cas. Vous allez maintenant parcourir quelques-uns des réglages et vous familiariser avec la fonction du Calque de réglage :

  • Réglage de la luminosité et du contraste avec les Niveaux
  • et la saturation
  • Balance des couleurs

Le réglage de la luminosité et du contraste ( Image > Réglages > Luminosité/Contraste ) est facile à utiliser et fonctionne bien pour certaines images. Soyez toutefois prudent lorsque vous réglez le contraste parce que les réglages s’appliquent à tous les pixels de l’image. Comme vous réglez la tonalité générale de l’image, mieux vaut pouvoir régler la plage de tonalités (tons foncés, tons moyens et tons clairs) séparément. Utilisez pour ce faire le réglage Niveaux.

La meilleure solution pour la plage tonale d’une image est de pouvoir voir les détails des tons moyens et des tons clairs car c’est cela qui donne la dimension à l’image. Un objet bidimensionnel, comme une photographie, donne l’illusion de profondeur et d’une troisième dimension grâce à sa plage tonale. Une image est décrite comme plate parce qu’elle ne possède pas une grande plage tonale avec des détails dans les tons moyens et clairs pour donner l’illusion de trois dimensions.

Si vous réalisez des réglages de couleurs, il peut être intéressant d’apprendre à utiliser un type de calque spécial appelé le Calque de réglage. Ce calque contient uniquement les données relatives à la couleur et pas aux pixels de votre image. De cette manière, vous pouvez essayer différents réglages sans les appliquer directement aux pixels, ce qui est plus facile qu’appliquer la correction et ensuite utiliser la fonction Annuler. Lorsque vous fusionnez ou aplatissez les calques, la correction est apportée aux pixels réels.

Pour créer des calques de réglage et modifier la luminosité, la teinte et la balance des couleurs d’une image, procédez comme suit :

 1. Téléchargez et ouvrez le fichier OldBuilding-rev.jpg et réinitialisez toutes les options des outils.
 2. Sélectionnez Image > Dupliquer et enregistrez le fichier sous OldBuilding-exercice2 au format PSD.
 3. Sélectionnez Calque > Nouveau calque de réglage ou cliquez sur le bouton Nouveau calque de réglage au bas de la palette Calques et sélectionnez ensuite Niveaux. Si nécessaire, cliquez sur OK. La boîte de dialogue Niveaux apparaît, comme illustré à la Figure 3-15.

 4. Déplacez le triangle blanc situé juste en dessous de l’histogramme (graphique) vers la gauche jusqu’à hauteur du pic et observez les changements sur l’image.

Lorsque vous déplacez le triangle blanc, vous réglez les tons foncés. Le triangle du milieu règle les tons moyens et le triangle noir règle les tons clairs.

 5. Pour annuler vos modifications, appuyez sur Alt et cliquez ensuite sur Réinitialisation. (Le bouton Annuler se transforme en Réinitialisation lorsque vous appuyez sur Alt. ) Essayez avec les curseurs pour voir les changements dans la plage tonale de l’image. Lorsque vous êtes satisfait de vos modifications, cliquez sur OK.

Sur Macintosh, l’aperçu peut apparaître trop clair parce que les écrans ordinaires sur un système Macintosh affichent les images plus claires que sur un ordinateur Windows.

 6. Pour comparer la différence entre le ton original de l’image et les réglages, cliquez sur l’icône Afficher/Masquer le calque (oeil) dans la colonne de gauche du Calque de réglage pour désactiver le calque et voir l’original.
 7. Fermez le fichier sans enregistrer les modifications.

Vous allez maintenant travailler avec le réglage Teinte/Saturation pour rapidement modifier les couleurs (teinte) de l’image. Utiliser l’image des multiples ballons de la Leçon précédente.

 1. Ouvrez votre image avec les multiples ballons de la Leçon 2. Assurez-vous que les petits ballons se trouvent toujours sur des calques distincts. S’ils le ne sont pas, utilisez une technique de sélection pour sélectionner un ballon.
 2. Pour sélectionner un des petits ballons sur un calque, effectuez un Ctrl+clic sur la miniature du calque.
 3. Sélectionnez Calque > Nouveau calque de réglage et sélectionnez ensuite Teinte/Saturation. Le calque de réglage est ajouté au-dessus du calque en cours.
 4. Déplacez le curseur vers la gauche ou vers la droite pour voir le changement sur la couleur du ballon.
 5. Répétez jusqu’à ce que vous ayez coloré le reste des petits ballons. Veillez à sélectionner le calque pour chaque ballon. Pour un des ballons, vous pouvez utiliser le curseur de saturation pour désaturer la couleur jusqu’à ce qu’il ne comporte plus de couleurs mais seulement des teintes de blanc et de noir.
 6. Sélectionnez Fichier > Enregistrer sous et enregistrez ensuite le fichier sous MultiColorsBalloon.

Vos connaissances des réglages des couleurs vous permettent maintenant d’effectuer des réglages de la balance des couleurs. Lorsque vous réglez la balance des couleurs des images, changez les couleurs de manière à les neutraliser. Par exemple, si votre image possède du magenta, déplacez le curseur vers la couleur opposée pour la balance, ou la neutralisation, de ces deux couleurs.

Pour effectuer un réglage simple de la balance des couleurs, procédez comme suit :

 1. Ouvrez la vignette. Veillez à réinitialiser toutes les options des outils.
 2. Pour sélectionner le calque avec le portrait (Calque 1), effectuez un Ctrl+clic sur la miniature dans la palette Calques. Assurez-vous que le Calque 1 est le calque actif en cliquant sur le nom du calque.
 3. Sélectionnez Calque > Nouveau calque de réglage et sélectionnez ensuite Balance des couleurs. Le calque est ajouté au-dessus du Calque 1.
 4. Dans la boîte de dialogue Balance des couleurs, augmentez le jaune en déplaçant le curseur vers la gauche jusqu’à environ - 50, et cliquez ensuite sur OK. Généralement, une image est plus agréable lorsque l’on passe aux couleurs plus chaudes (jaune, rouge et magenta).
 5. Cliquez sur l’icône Afficher/Masquer le calque (oeil) dans la colonne de gauche du Calque de réglage pour désactiver le calque. Comparez avant et après.
 6. Si vous le souhaitez, vous pouvez sélectionner Fichier > Enregistrer sous et enregistrer le fichier sous un nouveau nom.

Vous avez exploré une petite fraction des techniques de réglage des couleurs. Avec ces connaissances, vous pouvez maintenant envisager la retouche image tout à fait différemment. Essayez maintenant avec vos propres images pour les rendre exceptionnelles.
Et maintenant...

Dans cette leçon, vous avez appris à retoucher des images et à régler les couleurs.

La Leçon 4 va s’attarder sur les dimensions et les résolutions des images, sur le redimensionnement des images et sur la préparation des images pour l’impression.

Fanch