Rubrique Sécurité

Plusieurs imams dans le collimateur des autorités

Les Renseignements généraux ont ciblé "une dizaine d’imams" susceptibles d’être concernés par les mesures coercitives, expulsions ou déchéances de nationalité, brandies par Nicolas Sarkozy contre les tenants de "discours violents et intégristes".

Installés dans les régions de Lyon, Marseille ou Paris, ces hommes sont "majoritairement maghrébins, mais il y a aussi quelques Turcs", indiquait mardi une source policière.

Parmi les 1.500 lieux de culte musulmans répertoriés en France, "un peu moins d’une quarantaine" sont sous influence salafiste, avec "des discours qui vont d’un fondamentalisme classique à des thèses plus violentes", incitant à la haine raciale ou au djihad, selon une source policière.

La moitié exerce de manière régulière, 320 n’officiant que lors de la prière du vendredi, et 150 étant des prédicateurs occasionnels.

Outre les imams, sont également surveillés des associations et des commerces souvent installés dans les banlieues sensibles, magasins de téléphonie, librairies, sociétés de sécurité, restauration rapide etc.

Fanch



Par Fanch, publié le mercredi 20 juillet 2005
Les Tags de l'article "Plusieurs imams dans le collimateur des autorités" :