Rubrique Matos

Les TV à tube cathodique bientôt aussi minces que les écrans plasma

Grâce à une nouvelle génération de tubes cathodiques amincis, les téléviseurs traditionnels se rapprochent des écrans plasma et LCD. Tout en étant moins chers.

Depuis plusieurs années, les tubes cathodiques sont mis à mal par l’explosion des technologies d’écrans plats, LCD et plasma en tête. Pour redonner un brin d’attractivité à leurs produits, les fabricants de tubes cathodiques n’ont de cesse d’innover. Et les CRT ( Cathode ray tube ), encore majoritairement utilisés dans les téléviseurs, pourraient bien trouver leur salut dans la réduction de leur profondeur, le poids et l’encombrement constituant finalement leurs seuls véritables défauts.

Sur ce point, LG.Philips Displays est un précurseur puisqu’il est le premier à avoir commercialisé, fin 2003, un tube cathodique « fin » : un modèle de 21 pouces (53 cm) d’une profondeur de 35 cm, soit 8 cm de moins que sa version standard.

Il s’agit du premier tube d’une famille baptisée Cybertube+ SuperSlim dont le prochain membre sera un spectaculaire CRT de 32 pouces de diagonale (81 cm) dont la profondeur sera, elle aussi, ramenée à seulement 35 cm, soit 30 % de moins que les tubes conventionnels de dimensions identiques.

Cet écran 16/9, qui sera produit en volume dans l’usine coréenne de Gumi dès le début de l’année prochaine, permettra ainsi la réalisation de téléviseurs de 82 cm de diagonale de seulement 38 cm de profondeur, alors que les versions classiques se situent dans la fourchette 50-60 cm.

Compte tenu du succès de la version de 21 pouces et des espoirs mis dans ce modèle jumbo, des tubes cathodiques Cybertube+ SuperSlim de 28 et 29 pouces devraient rapidement leur emboîter le pas.

Trois fois moins cher qu’un écran LCD

Si l’annonce de LG.Philips Displays était attendue, celle faite, presque au même moment, par Samsung SDI est, elle, plus surprenante. Le Coréen a en effet annoncé, lui aussi, la commercialisation, pour début 2005, d’un tube cathodique de 32 pouces de diagonale épais de seulement 35 cm alors que la société s’était montrée plus que discrète sur ce type de développement.

Samsung SDI travaille en fait depuis plus de 4 ans et dans le secret sur un projet d’amincissement de ses tubes cathodiques, dont le modèle de 32 pouces constitue l’aboutissement mais aussi le point de départ d’une nouvelle gamme de CRT baptisée Vixlim.

Reste le prix de ce bijou. Conscient que la gamme Vixlim n’a de raison d’être que si elle conserve un avantage substantiel sur ce point par rapport à la technologie LCD, Samsung estime qu’un téléviseur intégrant son bébé sera trois fois moins cher que son équivalent LCD.

Confiant quant au succès commercial de ce premier tube Vixlim, le Coréen entend bien étoffer rapidement sa gamme avec la sortie, dès l’an prochain, de versions 28 pouces 16/9 et 29 pouces 4/3. Des modèles de 21, 25 et 34 pouces ainsi qu’une version 30 pouces capable de diffuser de la vraie TVHD (haute définition soit 1 920 x 1 080 pixels) verront, quant à eux, le jour l’année suivante.

Samsung va même plus loin : il estime en effet être capable de réduire la profondeur des CRT à moins de 20 cm. Mais il faudra alors probablement passer à une tout autre structure de tube cathodique, et la commercialisation de tels modèles n’interviendra pas avant 2007, au plus tôt.

Samsung SDI peu disert sur sa technologie

Si la technologie des tubes SuperSlim de LG.Philips est connue, Samsung SDI n’a, lui, révélé que peu d’informations sur celle employée dans ses CRT Vixlim. On peut seulement dire que, tout comme les SuperSlim, ils utilisent une structure classique à trois canons RVB associés à un déviateur haute sensibilité qui autorise de grands angles de déviation (125° environ) tout en restant dans des limites raisonnables quant au courant circulant dans les bobines de déviation.

Un système d’électrodes de mise en forme des faisceaux ainsi que des lentilles électroniques de focalisation viennent ensuite compenser les déformations subies par les faisceaux électroniques fortement déviés.

Samsung mentionne également une technologie de luminophores appelée « nano pigment ». Il s’agit de luminophores mélangés à des pigments nanométriques qui améliorent le rendu d’image, selon Samsung, qui se garde cependant d’en dévoiler plus. La luminance du Vixlim de 32 pouces atteint ainsi 800 candela par mètre carré alors que son contraste culmine à 5 000 : 1.

[source - 01net.com] Pascal Coutance



Par Fanch, publié le lundi 6 septembre 2004
Les Tags de l'article "Les TV à tube cathodique bientôt aussi minces que les écrans plasma" :