[]

Pertes de données informatiques

, par Fanch

Kroll Ontrack range les sinistres de données sur une échelle de 9 degrés par analogie avec celle dite de Richter déterminant l’ampleur des séismes :

Degré 1- Suppression de fichiers ou d’e-mails : un fichier ou e-mail est accidentellement supprimé ou perdu à cause d’un virus.
Action : vérifier l’existence de dossiers de remplacement, le contenu de la poubelle [!] et la disponibilité de fichiers de sauvegarde. Sinon, télécharger un logiciel d’auto-récupération des données sur le site Web d’un éditeur spécialisé à un coût minime [comme K-O, par exemple ?].

Degré 2- Perte de données sur un ordinateur : un virus a attaqué un PC ou un ordinateur portable et effacé le contenu du disque dur.
Action : vérifier la disponibilité d’une sauvegarde, exécuter un logiciel de récupération de données ou contacter un professionnel. Déterminer si le processus de récupération est réalisable à distance via une connexion Internet, rapidement et en toute sécurité.

Degré 3- Dommage physique sur un PC ou un ordinateur portable : l’ordinateur subit un choc violent, est exposé à
une chaleur ou une humidité excessive ou est pris dans un incendie.
Action : ne pas tenter de sécher, refroidir ou réparer l’ordinateur ou de récupérer les données soi-même. Contacter immédiatement un professionnel de la récupération de données pour obtenir des conseils sur la marche à suivre.

Degré 4- Erreur de disque dur : l’ordinateur signale que le disque dur présente des erreurs et peut être endommagé ou altéré.
Action : arrêter immédiatement l’ordinateur. Plus un disque dur endommagé continue à fonctionner, plus les données risquent d’être irrémédiablement perdues. Contacter un professionnel pour obtenir des conseils sur la marche à suivre.

Degré 5- Disque dur, carte ou circuit électrique "grillé" : une partie du disque dur présente des dommages internes à la suite d’un phénomène d’usure ou d’une surtension.
Action : contacter un professionnel qui dispose d’un vaste stock de circuits imprimés.

Degré 6- Dommage physique ou écrasement de tête au niveau du disque dur.
Action : contacter immédiatement un professionnel. Vérifier qu’il dispose d’une salle blanche spécialisée et certifiée et qu’il est recommandé par le fabricant du disque dur.

Degré 7- Dommages externes au niveau du disque dur lui-même : dommages physiques, comme mentionné au point 3, ou propres au disque dur.
Action : contacter immédiatement un professionnel qui dispose d’une salle blanche spécialisée et certifiée.

Degré 8- Panne du serveur : les deux disques d’une baie de stockage RAID tombent en panne ou sont endommagés successivement, le serveur s’arrête et toutes les données de l’entreprise disparaissent.
Action : ne pas exécuter CHKDSK ou VRepair. Vérifier l’existence de bandes de sauvegarde suffisamment à jour. Sinon, contacter immédiatement un professionnel pour obtenir des conseils sur la récupération des données les plus récentes de la baie RAID sinistrée.

Degré 9- Destruction du serveur et échec de la restauration : une catastrophe naturelle telle que une incendie ou inondation provoque la destruction totale du serveur et la restauration des données sauvegardées échoue ou les bandes sont endommagées.
Action : contacter immédiatement un professionnel qui propose des services de récupération de données sur site.
Déterminer ce qui est récupérable sur les bandes de sauvegarde endommagées.