[]

Comment bénéficier d’un accès ADSL dans sa commune

, par Fanch

Parmi les cinq grands engagements pris en juin dernier par France Télécom sur le déploiement du haut débit, l’opérateur est attendu sur la question de l’ouverture de l’accès ADSL dès que 100 clients d’une même zone de desserte en font la demande. Afin de décrypter ce dispositif, le JDN a demandé à France Télécom quelles en sont les modalités exactes.

Première étape : atteindre un quorum de 100 demandes, c’est-à-dire un groupe de particuliers d’une même commune souhaitant disposer d’un accès Internet par ADSL. Ce groupe doit alors s’adresser au maire. L’élu local se charge ensuite de transmettre la requête à la direction régionale de France Télécom. "On ne se contente pas d’une pétition de 100 personnes, précise Jean-Philippe Vanot, directeur executif de la division réseaux et opérateurs de France Télécom. Il s’agit d’une réelle démarche de pré-réservation."

A ce stade, la commune entre donc dans un dispositif de pré-réservation ADSL. Respect de la concurrence oblige, le demande établie par la commune est ouverte à l’ensemble des fournisseurs d’accès Internet et des opérateurs réseaux du marché. Aux FAI de démarcher ensuite directement les clients potentiels afin de les persuader de choisir leurs offres. "La compétition est ouverte pour tous les FAI sur le principe de la non-discrimination commerciale", assure Jean- Philippe Vanot.

Dès que les FAI s’accordent à dire que le panier de nouveaux clients haut débit dans la zone de prospection est rempli, France Télécom s’engage alors l’ouverture ADSL dans la commune. "Dès que l’on atteint le seuil de la centaine de demandes, l’ouverture ADSL est alors une question de semaines."

Le système de pré-réservation pour les répartiteurs de moins de 1 000 lignes a été ouvert le 3 novembre dernier. La formule rencontre visiblement un certain succès : à ce jour, 115 communes se sont déjà lancées dans un processus de pré-réservation.

[source - journaldunet.com] Philippe Guerrier