Rubrique Bricabrac

Mini guerre VIA-INTEL, la suite...

La Cour générale Taiwanaise le 31 décembre a décidé que les quatre défendeurs, que VIA avait accusé de destruction de propriété au Computex Taipei (l’exposition de commerce de 2001), n’étaient pas coupable.

Les défendeurs étaient Stanley Huang, le directeur de marketing et la gestion d’affaires d’Intel Asie dans le Pacifique ; Kelly Wu, manager d’Intel à Taiwan ; et deux employés de MagicMedia et Acer Sertek (maintenant fusionné dans Acer).

Comme d’habitude avec des cas comme celui-ci, Intel Taiwan a refusé de faire des commentaires. VIA, a cependant indiqué qu’il ferait appel de la décision.

En amenant une discussion avec des sociétés autour de la licence des Pentium 4, VIA en septembre 2001 avait apporté les charges, accusant Intel de détruire sa propriété en demandant aux clients de carte mère de démonter les ballons promotionnels de la société de chipset.

Selon des sources, Intel a présenté des documents à la cour signés par Fastfame et Jetway, montrant leur accord pour permettre à Intel d’enlever certains objets promotionnels de VIA. C’est en se basant sur ces documents que le juge a pris la décision de les rendre non coupable.

VIA a dit que les documents étaient les exemples des mesures anti-compétitives d’Intel. Étant donné son influence sur le marché, le géant de chip pourrait facilement demander aux clients de signer de tels accords. C’est de ce fait que VIA a revendiqué en faisant prendre conscience de la concurrence déloyale présumée d’INTEL. VIA poursuivra en appel, le constructeur de chipset ne s’arrêtera pas là...

[source - inpact-hardware.com]



Par Fanch, publié le vendredi 3 janvier 2003
Les Tags de l'article "Mini guerre VIA-INTEL, la suite... " :